logo - Association des sports nautiques - Saint-Adolphe-d'Howard, Québec 

Association des sports nautiques
des lacs St-Joseph et Ste-Marie

bulletMission et objectifs
 
bullet Pour nous joindre
 
bullet 115 choses à savoir
 
bullet Annonces classées
 
Accueil
 
Inscription
 
Agenda
  
Les phosphates
 
Sécurité nautique
 
Code d'éthique
de l'Association des sports nautiques
  
Patrouille nautique municipale
 
Réduction des vagues
 
Protection de l'environnement
  
Aménagement des berges
 
Santé publique
 
Dossier des restrictions additionnelles
Notre dossier sur les restrictions additionnelles à la navigation demandées par la municipalité en août 2006
 
Règlements municipaux
Incluant les dépliants et autres documents
 
Communiqués
de presse
  
L'Association dans les médias
 
Hyperliens
 
Hyperliens inversés
 
Commentaires et informations
 
Nos bonnes adresses
Suggestion de restaurants et autres
 
Conduite des bateaux
  
Superficies et profondeurs des lacs
 
Album photos
 
Notes juridiques
 
À propos des documents PDF
 

[cliquer sur l'image]

Sur les routes autour des lacs St-Joseph et Ste-Marie, respectez toujours la limite de vitesse de 50 km/h et soyez toujours très prudents

115 choses à savoir sur Saint-Adolphe-d'Howard

1.  La municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard est située au Québec, dans la région touristique des Laurentides, à environ une heure de route au nord de Montréal via l'Autoroute des Laurentides (autoroute 15).  On peut alors prendre la sortie 60 (à Saint-Sauveur) pour accéder à la route 364 ou encore la sortie 83 (au sud de Sainte-Agathe-des-Monts) pour accéder à la route 329.  Par le sortie 60 de l'autoroute, le village de Saint-Adolphe-d'Howard est à 80 kilomètres du nord de l'île de Montréal (via la sortie 83, la distance est de 89 kilomètres).  Le village est également à 22 kilomètres de Saint-Sauveur, 12 kilomètres de Sainte-Agathe-des-Monts et 45 kilomètres du Mont-Tremblant.  Les coordonnées géographiques (à l'Hôtel de Ville) sont 45° 58' 11" Nord, 74° 20' 7" Ouest.
2.  Saint-Adolphe-d'Howard a été fondée le 1er janvier 1883 sous le nom de Canton d'Howard, en mémoire de Sir Frederic Howard, commissaire nommé par le parlement britannique en 1778.  C'est le 23 juin 1939 que la municipalité a pris le nom de Saint-Adolphe-d'Howard en l'honneur de l'abbé Adolphe Jodoin, ancien curé de Saint-Sauveur, qui joua un rôle marquant dans le développement de la communauté.  Le parc devant l'église du village porte aussi son nom (parc Adolphe-Jodoin).  Saint-Adolphe-d'Howard compte actuellement près de 3000 résidents permanents et plus de 12 000 villégiateurs.  Sa superficie est de 144 km², soit environ 1/3 de la superficie de l'Île de Montréal.  Saint-Adolphe-d'Howard fête ses 125 ans en 2008.  On appelle les gens qui demeurent à Saint-Adolphe-d'Howard des Adolphins et des Adolphines.
3.  Il y a 85 lacs à Saint-Adolphe-d'Howard mais seulement deux lacs (les lacs St-Joseph et Ste-Marie) sont considérés navigables par des bateaux, notamment des bateaux pour les sports de remorquage.  Si quelqu'un veut acheter une propriété à Saint-Adolphe-d'Howard sur le bord d'un lac navigable, il n'y a malheureusement pas beaucoup de choix de lacs.  À l'inverse, si quelqu'un cherche un plan d'eau tranquille sans bateaux à moteurs, il y a beaucoup de choix.  Voir notre section sur les lacs.
4.  La superficie du lac St-Joseph est de 145 hectares et celle du lac Ste-Marie est de 140 hectares (un hectare est un carré de 100 mètres par 100 mètres, soit environ 2,5 acres).  Ces deux lacs sont les plus grands de Saint-Adolphe-d'Howard.
5.  La longueur du lac St-Joseph d'une extrémité à l'autre est d'environ 3 km.  Celle du lac Ste-Marie est d'environ 3,6 km.
6.  La distance transversale d'une rive à l'autre au lac St-Joseph est d'environ 1 km dans la portion la plus large.  Celle au lac Ste-Marie est d'environ 600 mètres (dans la dernière baie).  Ailleurs au lac Ste-Marie, la distance moyenne est de l'ordre de 200 mètres.
7.  Le lac St-Joseph a environ 9 km de berges.  Le lac Ste-Marie en a environ 15 km (6 km avant l'ancien pont et 9 km après).
8.  Le lac St-Joseph compte environ 250 propriétés riveraines, ce qui inclut près de 200 propriétés ayant une habitation directement sur le bord de l'eau (entre la berge et la route).  Le lac Ste-Marie compte également environ 200 propriétés riveraines, la presque totalité étant directement sur le bord de l'eau.  De ce nombre, le domaine Bastien, situé du côté Sud de la dernière baie du lac Ste-Marie, compte environ 35 habitations qui sont directement sur le bord de l'eau.  Ailleurs au lac Ste-Marie, les terrains sont généralement beaucoup plus grands qu'au lac St-Joseph et les propriétés de l'autre côté des routes autour du lac (propriétés qui sont appelées les "arrières-lots") n'ont majoritairement que des droits d'accès sur certains terrains riverains servant d'accès communs.  Les arrières-lots ne sont pas inclus dans le nombre des propriétés riveraines mentionné ci-dessus.  Plusieurs maisons sont en présentement en construction sur des arrières-lots au lac Ste-Marie.
9.  Les lacs St-Joseph et Ste-Marie sont reliés par une rivière mitoyenne d'environ 400 mètres de longueur et environ 10 mètres de largeur en moyenne.  La rivière n'a pas de nom officiel.  Elle est navigable, ce qui permet aux bateaux de passer d'un lac à l'autre.  On compte environ 20 propriétés riveraines le long de la rivière.  Il y a donc un total d'environ 470 propriétés riveraines autour des trois plans d'eau.
10.  La surprime à payer lors de l'achat d'une maison directement sur le bord de l'un des deux lacs navigables ou de la rivière mitoyenne est estimée être de 150 000 à 250 000$, selon la largeur et la qualité de l'emplacement, comparativement au prix qui serait à payer pour la même propriété si elle n'était pas sur le bord de ces plans d'eau.
11.  75% de la valeur foncière totale de Saint-Adolphe-d'Howard se situe autour des lacs St-Joseph et Ste-Marie, ainsi que de la rivière mitoyenne.
12.  Les lacs St-Joseph et Ste-Marie, de même que la rivière mitoyenne, font l'objet de restrictions contenues dans le Règlement canadien sur les restrictions à la conduite de bateaux.  Les restrictions concernent la vitesse.  Dans les trois cas, la vitesse maximale est de 10 km/h dans les 30 premiers mètres de la rive et de 70 km/h dans les autres endroits.  Ces restrictions sont en vigueur depuis 1991.  La municipalité tente d'ajouter des restrictions additionnelles et a déposé un dossier en ce sens le 31 août 2006, malgré la controverse.  Le dossier de la municipalité a été jugé incomplet par Transports Canada.  Pour de très nombreuses raisons, il y a peu de chances qu'il soit accepté et la municipalité aura perdu tout le temps et l'argent investi.  Voir notre section Règlements municipaux pour plus d'informations.
13.  L'installation d'un quai requis un permis et il y a un règlement municipal à ce sujet.  Voir la section Règlements municipaux du présent site.  L'installation d'un radeau requiert impérativement une approbation préalable de Transports Canada en vertu de la Loi sur la protection des eaux navigables (il n'y a pas de taxe à payer pour cette approbation mais il faut prévoir plusieurs semaines pour l'étude du dossier et l'échange de correspondances).  L'installation d'un quai dans la rivière ou bien dans l'un des lacs si le quai aura une longueur de plus de 10% de la largeur du passage nécessite aussi une approbation préalable du Ministère de l'environnement du Québec.
14.  Huit lacs de la municipalité sont déjà interdits aux bateaux à moteurs à essence en vertu de l'annexe III (annexe 3) du Règlement canadien sur les restrictions à la conduite des bateaux, à savoir les lacs Saint-Denis, de la Montagne, Travers, de la Cabane, Vingt-Sous, des Trois-Frères, Mohawk et Noir.  De plus, trois lacs, à savoir les lacs Cornu, de la Montagne et Vingt-Sous, ont aussi une interdiction d'effectuer un sport de remorquage en vertu de l'annexe V (annexe 5) du Règlement canadien sur les restrictions à la conduite des bateaux.  À la surprise de beaucoup de gens, les autres lacs n'ont pas de restrictions officielles qui interdisent les bateaux à moteur.
15.  En plus des lacs St-Joseph et Ste-Marie, dix autres lacs de Saint-Adolphe-d'Howard ont une superficie de plus de 25 hectares. Ces lacs sont les suivants: lac St-Denis (49 hectares), lac Cornu (49 hectares), lac de la Montagne (39 hectares), lac du Coeur (36 hectares), lac Gémont (36 hectares), lac de la Borne (34 hectares), lac Chevreuils (34 hectares), lac Travers (31 hectares), lac Pierre-Aubin (28 hectares) et lac de la Cabane (26 hectares).  Cliquer ici pour consulter notre tableau sur les superficies et les profondeurs de certains des lacs de Saint-Adolphe-d'Howard.
16.  Il y a quelques bateaux à moteurs, dont au moins un pour les sports de remorquage, au lac du Coeur.
17.  Il existe un petit lac de 3 hectares, appelé le lac Morgan, qui est relié au lac Ste-Marie par une petite rivière navigable d'environ 100 mètres.  Ce lac est généralement considéré par la municipalité et par la plupart des gens comme faisant partie intégrante du lac Ste-Marie à cause de sa faible superficie et sa proximité au lac Ste-Marie.  C'est aussi le cas de l'Association des sports nautiques.  Le lac Morgan a environ 600 mètres de berges.
18.  La profondeur maximale du lac St-Joseph est de 30 mètres et celle du lac Ste-Marie est de 15 mètres.  Celle du lac Morgan est de 6 mètres.
19.  Lors de l'été 2006, la température de l'eau (mesurée au lac St-Joseph) a atteint les 28°C (82°F) à 30 centimètres sous la surface et à 12 mètres de la berge.  La température maximale au même endroit durant l'été 2005 a été de 27°C (80°F).
20.  Il y a relativement peu de roches submergées dans le lac St-Joseph et dans la première partie du lac Ste-Marie, avant l'ancien pont.  Il y en a beaucoup plus dans la deuxième partie du lac Ste-Marie, quelques-unes étant tout juste sous la surface de l'eau et donc souvent heurtées par des bateaux.  Il est très fortement recommandé d'y aller la première fois avec quelqu'un qui connaît très bien cette partie du lac.  La dernière baie du lac Ste-Marie a beaucoup de roches submergées, surtout du côté Nord de l'île appelée "île aux fesses".
21.  Les lacs sont situés à environ 366 mètres au-dessus du niveau de la mer.
22.  Le village de Saint-Adolphe-d'Howard est situé sur le bord du lac St-Joseph.  Les trois plages municipales, dont l'accès et le stationnement sont gratuits, sont aussi sur le bord du lac St-Joseph.  Il n'est pas permis de mettre des embarcations motorisées ou non à partir des plages.
23.  La descente municipale (ou débarcadère municipal) pour les bateaux est située dans le village, à l'arrière de la caserne des pompiers.  La descente municipale n'est pas accessible pour les gens de l'extérieur de Saint-Adolphe-d'Howard et n'est ouverte qu'à certaines heures.  De plus, un règlement interdit le stationnement des véhicules avec une remorque dans les rues.  Il faut alors stationner dernière l'ancienne caisse populaire.  Une station de lavage des bateaux a été aménagée en 2005 près du garage municipal, à l'entrée Sud du village.  Il n'y a aucun poste d'essence sur le bord des lacs.  Le projet a déjà été étudié, mais les coûts d'un tel poste font en sorte qu'il ne serait pas rentable.  Il y a cependant une station service au dépanneur Robert Gauthier, à l'entrée sud du village.
24.  Le quai municipal a des emplacements qui peuvent être loués pour la saison aux résidents et aux locataires à long terme.  Il y a deux emplacements que les plaisanciers peuvent utiliser gratuitement pour aller dans des commerces du village.  Il est demandé aux plaisanciers de ne pas s'y stationner pour une durée de plus de 30 minutes puisqu'il n'y a aucune autre place pour stationner un bateau de la sorte.
25.  Il y a un pont qui passe au-dessus de la rivière mitoyenne aux lacs St-Joseph et Ste-Marie.  La hauteur libre sous le pont n'est pas très grande.  Les bateaux y passent facilement mais il est nécessaire de rabattre leurs toits et la plupart des tours pour le wakeboard.  Les plaisanciers sur les pontons doivent se pencher.  Il est donc impératif de rabattre les toits et les tours avant d'entrer dans la rivière puisqu'il n'y a pas l'espace nécessaire pour arrêter devant le pont sans bloquer les autres bateaux.  Le courant est aussi un peu plus fort près du pont.
25.  La rivière mitoyenne aux lacs St-Joseph et Ste-Marie fut élargie lors de travaux réalisés en 1912 (voir la photo de la page 8 du Bulletin municipal de juin 2005).  La profondeur moyenne de la rivière est de 1,5 mètre et le fond est généralement sablonneux.  Il y a cependant quelques roches à certains endroits.  Deux embarcations peut se croiser en sens inverse, sauf à quelques endroits précis, notamment sous le pont.  Le débit est généralement assez faible et le mouvement de l'eau est à peine visible, sauf au printemps ou après des jours de forte pluie.  Voir la section des photos du présent site Web pour des photos de la rivière.
26.  Le taux de remplacement de l'eau dans les lacs est de 1, chaque litre d'eau n'étant donc remplacé qu'une seule fois au cours de l'année.
27.  Au début de la colonisation de la région, presque tous les arbres ont été coupés autour des lacs.  La région était réputée pour ses grands pins qui peuplaient ses forêts.  On peut voir quelques grands pins encore aujourd'hui puisqu'ils avaient sans doute été épargnés à l'époque à cause de leur petite taille.
28.  Il y a une épave d'un vieux bateau de remorquage de billes de bois sur le lac Ste-Marie.  L'épave est entièrement submergée et est visible de la surface lorsqu'il fait beau et que le lac est calme.
29.  À l'exception de ses extrémités, le lac Ste-Marie n'a été développé qu'à partir des années soixante-dix.  Les terrains autour du lac avait appartenus auparavant à la famille Morgan, laquelle vendue ses magasins à la compagnie La Baie à la fin des années 1960.  Les terrains (dont le secteur est appelé aujourd'hui la réserve Morgan) sur le bord du lac Ste-Marie sont aujourd'hui presque entièrement construits.
30.  Le niveau moyen des lacs a été monté à la fin des années 1970 pour permettre notamment le passage plus facile des bateaux dans la rivière mitoyenne entre les lacs St-Joseph et Ste-Marie.  Le niveau d'eau aurait alors monté d'environ 20 centimètres.  La plupart des plages sur les rives du lac St-Joseph sous maintenant sous l'eau à la suite de la montée du niveau d'eau et l'eau atteint des murs de pierre ou de béton qui avaient été construits avant que cela ne soit interdit.  Ces murs ont malheureusement pour effet de retourner une partie des vagues vers le large, et ce, bien après le passage d'un bateau.  Le niveau élevé des lacs serait aussi un facteur important dans l'érosion de certaines berges qui ont été aménagées artificiellement (notamment au lac St-Joseph) ou encore qui ont été déboisées.
31.  La superficie combinée des lacs St-Joseph, Ste-Marie et Morgan (total de 288 hectares) est environ 5 fois plus petite que celle du lac Archambault à St-Donat, environ 8 fois plus petite que celle du Grand lac Nominingue dans les Hautes Laurentides et environ 33 fois plus petite que celle du lac Memphrémagog en Estrie.
32.  Il y aurait plus de 600 embarcations motorisées sur les deux lacs et la rivière, ce qui correspond donc à 2 bateaux par hectare.   Il faut cependant noter que les périodes de circulation intense ne représentent qu'un total de 50 à 60 heures par an, soit 0,6% de toute l'année (cliquer ici pour voir le calcul).  La semaine, l'achalandage des plans d'eau n'est jamais grand, même au mois de juillet. [Note:  Il était très effronté de la part de l'APEL St-Joseph de citer hors contexte la version antérieure de cette section dans sa présentation auprès de la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard le 28 juin 2008.  L'APEL St-Joseph n'est PAS autorisée à citer aucune partie du site Web de l'Association des sports nautiques].
33.  La proportion des bateaux spécialisés pour le ski nautique est plus grande sur le lac St-Joseph, alors que la proportion de bateaux spécialisés pour le wakeboard est plus grande sur le lac Ste-Marie.  Environ la moitié des bateaux à moteurs sont de type ponton.
34.  La municipalité a un règlement qui régit l'accès aux lacs par les embarcations.  Voir la page des règlements sur notre site - cliquer ici.  Le règlement est présentement contesté devant les tribunaux par un locateur de chalets.  Le 27 février 2007, un juge de la Cour supérieure a notamment rejeté un rapport d'expertise que les avocats de la municipalité voulait inclure dans la cause.  Cliquer ici pour lire la décision de la Cour supérieure.  Ce rapport avait coûté à la municipalité plus de 14 000$  et exposait les arguments environnementaux en faveur de l'existence du règlement municipal.  Cliquer ici pour plus de détails.  Mécontente, la municipalité a porté le jugement interlocutoire directement en appel.  Le jugement de la Cour d'appel a été rendu le 18 octobre 2007 et les trois juges confirment unanimement le jugement interlocutoire de la Cour supérieure.  Cliquer ici pour lire la décision de la Cour d'appel.  La contestation du règlement municipal devant la Cour supérieure du Québec se poursuit et de l'argent est encore dépensé. La Cour supérieure entendra la cause au Palais de justice de Saint-Jérôme du 17 au 19 novembre 2008.  Mais compte tenu de la jurisprudence actuelle et du fait que les arguments environnementaux ne seront pas considérés, il y a une très forte probabilité que le règlement de la municipalité sur l'accès des lacs et ses règlements précédents vont être invalidés.  Dès lors, la cause fera à son tour jurisprudence partout au Canada et n'importe quel détenteur de vignettes pourra déposer un recours collectif contre la municipalité afin d'exiger le remboursement des vignettes des années précédentes.
35.  Le lac St-Joseph se déverse dans le lac Ste-Marie.  Le lac Ste-Marie se déverse dans le lac Théodore situé dans les municipalités de Morin-Heights et de Val-Morin.  Le lac Théodore est un lac navigable de 57 hectares.  Sa profondeur maximale est de 24 mètres.  L'association des riverains du lac Théodore s'appelle la Ligue des propriétaires de Val-Royal.
36.  Il est possible de circuler sur la rivière entre les lacs Ste-Marie et Théodore avec un ponton ou une petite embarcation car des roches compliquent le passage.  La rivière est d'une longueur d'environ 700 mètres.
37.  Le lac Théodore a un barrage qui permet le contrôle du niveau de l'eau des trois lacs (St-Joseph, Ste-Marie et Théodore).  La rivière en aval du barrage est la rivière aux Mulets, laquelle rejoint la rivière du Nord dans la ville de Sainte-Adèle.  La rivière aux Mulets passe notamment sous l'Autoroute des Laurentides, près de Desjardins Marine à Ste-Adèle, là où il y a les deux grands viaducs.  La rivière du Nord se jette plus au Sud dans la rivière des Outaouais.
38.  Aucune des routes autour du lac Ste-Marie n'est directement reliée à l'une des routes autour du lac Théodore, même si seulement quelques centaines de mètres séparent leurs extrémités.
39.  Le niveau de l'eau au barrage du lac Théodore peut être vu sur Internet (cliquer ici).  La hauteur est donnée en mètres par rapport au niveau de la mer (entre 365,34 m et 366,60 m depuis 1970).  Voir la section des photos du présent site Web pour des photos du barrage.  Le barrage aurait été construit dans les années 1930 pour assurer un approvisionnement constant en eau à l'ancienne papetière Rolland située aujourd'hui à Sainte-Adèle, sur une rive de la Rivière du Nord.  Cette usine a été en opération de 1882 à 1990.  L'ancienne municipalité de Mont-Rolland a été fusionnée à Sainte-Adèle le 27 août 1997.  Cliquer ici pour des informations sur cette région.
40.  Le barrage du lac Théodore sert encore à maintenir un niveau minimum d'eau dans la rivière du Nord.  Par exemple, à l'été 2005, il y a eu peu de pluie au cours de l'été et le niveau des lacs a été abaissé car la rivière manquait d'eau au niveau de la prise d'eau de la ville de Saint-Jérôme.
41.  Il est toujours très dangereux de s'approcher du barrage avec une embarcation, même lorsque le niveau d'eau est bas et le débit d'évacuation semble faible, car des courants sous-marins près du barrage peuvent entraîner l'embarcation vers l'évacuateur de crue.  Une touriste japonaise de 36 ans l'a malheureusement appris à ses dépends le 2 octobre 2006 lorsque son canot a chaviré et qu'elle a été emportée par le courant dans l'évacuateur de crue.  Le courant était alors très fort à la suite de fortes pluies sur la région.  Elle s'est noyée car elle est restée coincée dans son canot, alors déformé sous la pression de l'eau à l'entrée de l'évacuateur de crue.  Il y a maintenant des bouées jaunes et un câble à quelques mètres en avant du barrage.
42.  Le village a déjà été inondé dans le passé à la suite d'un débordement majeur du lac St-Joseph.  La dernière inondation remontrait dans les années 1950.  Le village et certaines résidences autour du lac St-Joseph pourrait potentiellement être inondés en cas de rupture du barrage du lac Long (appelé aussi Grand lac Long), situé à l'arrière du village, si cette rupture a lieu en période de crue.  Le niveau du lac St-Joseph pourrait monter d'environ 30 centimètres en peu de temps.
43.  Il n'y a plus le grand bateau pour faire le tour du lac St-Joseph depuis 2004.  Il est cependant possible de louer des embarcations motorisées et non motorisées à partir de la mi-juin au quai municipal, lequel est situé dans le village près de l'Hôtel de Ville.
44.  La municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard comprend 13 secteurs hors du village qui sont identifiés par un nom et qui sont l'équivalent de quartiers.  On trouve ainsi le Domaine des Lacs-Boisés, le Domaine Sélect, le Domaine Saint-Adolphe-en-Haut (ou Domaine St-Adolphe-d'en-haut), le Domaine des Lacs, le Domaine Eaux-Vives, le Domaine Lac Louise & Lac Vert, le Domaine des Quatre-Lacs, le Domaine Flamingo, le Domaine Châtelaine, le Domaine Alpine, le Domaine Saint-Denis (ou Domaine St-Denis), le Domaine Bastien, la Réserve Morgan et le Domaine Seigneurie de la chapelle du lac Gémont.  Certains secteurs correspondent à des développements domiciliaires.  Voir la carte de la municipalité.
45.  Il existe une association pour la protection de l'environnement du lac St-Joseph (APEL St-Joseph) et une association pour la protection de l'environnement du lac Ste-Marie(APEL Ste-Marie).  Il existe aussi un regroupement des APELs dans la municipalité (RAPPEL).  Bien que l'opinion de l'Association des sports nautiques diverge de celle de ces associations au niveau de certains sujets, en particulier sur les solutions à certains problèmes, l'Association des sports nautiques et ces associations ont plusieurs préoccupations communes.  Il n'y a pas d'association légalement constituée qui représente les résidents de la rivière mitoyenne.
46.  À la Saint-Jean-Baptiste, il y a un feu d'artifice sur le bord du lac St-Joseph.  Le feu d'artifice peut être alors vu à partir du lac et de nombreux plaisanciers vont regarder le feu d'artifice en bateau ce soir-là.  Il est à noter qu'un feu d'artifice est aussi présenté en février au Mont-Avalanche durant le carnaval d'hiver.
47.  À ce jour, aucun plant de myriophylle à épi ou d'une autre plante envahissante n'a été vu sur les lacs.  Il y a cependant au moins une autre sorte de myriophylle indigène dans les lacs.
48.  Parmi les poissons que l'on retrouve sur les lacs, il y a l'Achigan, le Doré, le Maskinongé, le Touladi, le Crapet de roche et la Truite arc-en-ciel.  Cette dernière fait l'objet d'un ensemencement annuel depuis 1991.
49.  Il y a un tournoi de pêche qui a lieu le premier samedi du mois d'août de chaque année.  Les plaisanciers sont invités à ne pas circuler ce jour-là à plus de 10 km/h entre 7h30 et 14h00.  Le tournoi de pêche est organisé par l'Association chasse et pêche de Saint-Adolphe-d'Howard.
50.  Une carte des profondeurs des lacs est disponible, notamment au dépanneur à l'entrée sud du village.
51.  Deux îles sur le lac St-Joseph et trois îles sur le lac Ste-Marie sont habitées.
52.  Le lac St-Joseph a deux grandes îles sur lesquelles il y avait autrefois un camp de vacances du YMCA durant près de 90 ans (1892 à 1982).  Voir les photos 1940-1959 des archives de Concordia.  Voir aussi une photo de 1904 du camp.  Ce camp a été connu sous le nom de "Camp Otoreke" à partir de 1909.  "Otoreke" signifie en iroquois "Nord" ou "maison au Nord".  Des photos du camp et beaucoup d'autres informations peuvent être vues sur un site à ce sujet ► cliquer ici.  Les photos montrent à quel point le niveau de l'eau était bas à cette époque.  Les bâtiments du camp sont aujourd'hui à l'abandon et la plupart sont tombés, faute d'entretien. 
53.  On trouve aujourd'hui trois camps de vacances dans la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard.  Il y a le Pripstein's camp Mishmar au lac des Trois-Frères (avec aussi un terrain au bord du lac St-Joseph), le Camp musical des Laurentides au lac Saint-Denis et le Camp Kinkora au lac de la Borne.  Il y a également un camp Scout (le Domaine Richelieu) près du lac St-Denis.
54.  Il y a normalement un parcours de slalom pour le ski nautique sur le lac St-Joseph et un sur le lac Ste-Marie.  Il n'y a plus de saut à ski depuis 2002.
55.  Durant la saison de ski nautique, les premiers bateaux partent vers 7h30, généralement avec les skieurs pieds-nus.  Sur le lac St-Joseph, deux groupes se forment et les plaisanciers se rendent aux points de rencontre à vitesse d'embrayage.  Des bateaux sont parfois mis à l'ancre à ce moment-là pour former des équipages complets de trois ou plus dans un même bateau.  L'un des groupes est pour le ski nautique libre et circulera le long d'un axe au Nord des deux grandes îles et l'autre se place au niveau du parcours de slalom, du côté Sud des grandes îles.  Ceux qui suivent l'axe du Nord arrêtent aux deux extrémités avec la technique d'arrêt pour briser la vague.  Ceci permet de conserver le plat du plan d'eau et éviter de croiser un autre bateau en sens inverse.  Le vent se lève généralement vers 8h30 et le lac devient souvent moins intéressant pour le slalom à partir de ce moment.  C'est pourquoi il est si important d'optimiser le temps, et de collaborer ensemble et d'appliquer le code d'éthique de l'Association à la lettre.  N'hésitez pas à aller voir l'un des bateaux en attente ou à communiquer avec l'Association pour des informations sur les procédures suivies tôt le matin.
56.  Les lacs sont gelés du début décembre à la fin avril.  On peut généralement se promener sur la glace de la fin décembre à la mi-mars.  La rivière mitoyenne entre les lacs St-Joseph et Ste-Marie n'est jamais entièrement gelée.  Les nombreux endroits où se déversent des ruisseaux sur les deux lacs, de même que les parties étroites du lac Ste-Marie, ne sont également pas entièrement gelés. 
57.  Étant donné sa situation géographique, la quantité de neige qui tombe à Saint-Adolphe-d'Howard est beaucoup plus grande que celle que l'on retrouve dans des villes très proche, comme par exemple Saint-Jérôme ou même Saint-Sauveur.  L'hiver, il arrive très souvent qu'une pluie qui tombe sur la Ville de Montréal est plutôt de la neige sur Saint-Adolphe-d'Howard.  La plupart des propriétaires de maisons ou d'édifices à Saint-Adolphe-d'Howard doivent déneiger leurs toits durant l'hiver, parfois même plusieurs fois par hiver.  En décembre 2007, il a été nécessaire de déneiger les toits avant les Fêtes, ce qui est assez rare.  La plupart des gens ont en plus été obligés de déneiger leurs toits deux autres fois, au début de janvier 2008 et de mars 2008, à la suite de fortes chutes de neige.
58.  Contrairement à ce que l'expression populaire laisse croire, la glace ne "cale" pas à la fin de l'hiver.  La glace s'amincie progressivement au cours de sa fonte et finie par se déplacer sous l'effet du vent vers un coin de l'une des nombreuses baies, pour ensuite s'imbiber d'eau liquide avant de fondre complètement.  Le mouvement des glaces au printemps, qui ne survient cependant que lorsqu'il ne reste qu'une épaisseur de glace de quelques centimètres, peut briser les quais à certains endroits.  La glace est généralement entièrement disparue lors de la dernière semaine d'avril (entre le 25 avril et le 30 avril, selon les années).  Le plus tard des dernières années a été un 5 mai.  En 2007, la glace a complètement disparue le 2 mai car il avait fait assez froid et il avait relativement beaucoup neigé au début du printemps.  En 2008, la glace a complètement disparue le 28 avril.
59.  L'amplitude totale annuelle du niveau des lacs est généralement de moins d'un mètre, ce qui permet à plusieurs riverains de laisser leurs quais à l'eau toute l'année, donc même durant l'hiver.  Il faut cependant prévoir qu'au printemps, le niveau d'eau monte rapidement alors que le bout du quai peut être encore dans la glace.  Au printemps 2007, le niveau d'eau est monté de 80 cm entre le 15 avril et le 24 avril, alors que le lac était toujours gelé.  Cette grande amplitude a endommagé beaucoup de quais et plusieurs se sont mêmes détachés de la berge.  Au printemps 2008, suite à un hiver relativement doux mais très enneigé, le niveau d'eau est monté de plus de 110 cm entre le 1er avril et le 24 avril.
60.  Les premiers bateaux sont à l'eau dès la fin de semaine qui suit la fonte des glaces à la fin avril et les derniers sont généralement sortis à la fin octobre, quelques fois aussi tard que le début du mois de novembre.  En 2007, le premier bateau a été mis à l'eau le 4 mai.  En 2008, le premier bateau a été mis à l'eau le 2 mai.   De plus, en 2008, le premier skieur nautique a été vu sur le lac Saint-Joseph le 11 mai.  La plupart des bateaux sont cependant mis à l'eau entre la fin de mai et sortent avant l'Action de Grâce, au mois d'octobre.  Le fait ne pas avoir à installer les quais au printemps et à les enlever à l'automne est un très grand avantage car il permet de débuter immédiatement la saison nautique.  Sur beaucoup d'autres lacs, il est souvent essentiel d'attendre que le niveau d'eau baisse à son niveau normal après la fonte des glaces et que l'eau soit un peu plus chaude pour installer les quais.
61.  La température froide de l'eau est un facteur à considérer en début de saison car il faut généralement compter au moins 2 à 3 semaines au mois de mai pour que l'eau passe d'une température hypothermique de 4°C à la fonte des glace à une température plus acceptable de 15°C (60°F).  Il faut toujours se rappeler que l'hypothermie est un danger bien réel et que peu d'embarcations sont à l'eau en début de saison.  En cas de problème, il pourrait s'écouler un temps très précieux avant que l'aide ne puisse venir. 
62.  L'eau atteint généralement une température de baignade sans vêtement isolant (wet suit) vers la 2e fin de semaine de juin.
63.  La rivière entre les lacs St-Joseph et Ste-Marie est fermée à toutes les embarcations (motorisées ou non) durant tout le mois de mai pour permettre la fraye des poissons.  La mise à l'eau des bateaux pour le lac Ste-Marie se fait alors par une descente temporaire située près de la rivière.  La clé pour cette descente doit être obtenue à la guérite de la descente du lac St-Joseph.  À partir du mois de juin, la descente du lac Ste-Marie est fermée et les riverains de ce lac doivent passer par la descente du lac St-Joseph.  Ils peuvent toutefois demander la clé dans des situations spéciales, comme par exemple pour la sortie d'un bateau en panne.
64.  Sur le bord des lacs St-Joseph et Ste-Marie, les mouches noires sont davantage un problème que les maringoins.  On en retrouve de la mi-mai à mi-juillet, surtout le soir.  La deuxième fin de semaine de juin est généralement la pire pour les mouches noires.
65.  La municipalité a quelques usines d'épuration des eaux usées, dont une pour le village.  La sortie de cette usine se situe dans la première baie du lac Ste-Marie, à côté de la descente temporaire.
66.  Hors du village, beaucoup de chalets sur le bord des lacs utilisent l'eau du lac dans leur circuit d'alimentation d'eau domestique.  L'eau des lacs est considérée potable par certaines personnes si elle est filtrée et traitée aux ultraviolets (UV).  Il faut cependant être prudent car la qualité de l'eau peut varier selon les endroits et l'époque dans de l'année.  L'utilisation de l'eau embouteillée pour l'eau qui est bue est très répandue.  Dans le village, il y a un réseau d'eau municipal et l'eau provient du lac de la Cabane, près du lac Ste-Marie.
67.  Saint-Adolphe-d'Howard a deux lacs qui se nomme "lac Ste-Marie".  Le deuxième est beaucoup plus petit et se situe à l'extrémité Sud-Ouest de la municipalité, le long de la route 364.  Il est souvent appelé "petit lac Ste-Marie".  Si quelqu'un vous demande son chemin pour le lac Ste-Marie à Saint-Adolphe mais que l'adresse qu'il ou elle cherche ne correspond pas du tout, il se peut que la personne cherche plutôt le petit lac Ste-Marie et non le grand.  C'est déjà arrivé plus d'une fois!  Il faut aussi noter qu'il y a deux lacs Long dans la municipalité (un dernière le village et l'autre près du lac St-Denis).
68.  Il y a aussi un lac St-Joseph dans la région de Québec, sur la Rive Nord du Saint-Laurent, dans une municipalité qui s'appelle justement "Lac-Saint-Joseph", voisine de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier.  Avec 1111 hectares, ce lac est presque 8 fois plus grand que celui de Saint-Adolphe-d'Howard.  On y pratique aussi des sports de remorquage.  À ne pas confondre avec la municipalité de Saint-Joseph-du-Lac dans les Basses-Laurentides.  Il y a aussi un "lac Saint-Joseph" et un "lac Sainte-Marie" à Nominingue, dans les Hautes-Laurentides.
69.  Saint-Adolphe-d'Howard n'a pas de terrain de golf.  On y trouve cependant un excellent centre de ski et de plein air situé à l'arrière du village, le Mont Avalanche.  Les premières pistes de la station ont été aménagées en 1957. La station appartient aujourd'hui à la Chambre de commerce de Saint-Adolphe-d'Howard et est administrée par un organisme sans but lucratif.  La station a un dénivelé de 165 mètres. Elle compte 13 pistes, un télésiège triple et un petit parc à neige.  Près de 25,000 personnes visitent la station chaque hiver.  Le site Web de la station est www.mont-avalanche.com.  On y pratique en plus une version "frisbee" du golf durant l'été.  Lors de la saison hivernale 2007-2008, la station de ski a été ouverte le 15 décembre 2007 et la dernière journée de ski a été le 13 avril 2008.   En tout, elle a été ouverte 72 jours, la station n'étant habituellement ouverte que du vendredi au lundi.  La station est aussi ouverte toute la semaine durant les deux semaines du congé des Fêtes et durant la semaine de relâche scolaire au début du mois de mars.  En 2006-2007, la station avait été en opération seulement 59 jours au total car il avait très peu neigé au début de l'hiver.  Voir aussi la rubrique 107 ci-dessous au sujet de la taxe spéciale et le référendum de septembre 2007. 

Mont Avalanche en hiver (2008), Saint-Adolphe-d'Howard, Québec

70.  Saint-Adolphe-d'Howard est délimitée au Sud par la municipalité de Wentworth-Nord.  À l'Est, par les municipalités de Morin-Heights, de Val-Morin et de Val-David.  À l'Ouest, par la municipalité de Montcalm.  Au Nord, par la municipalité de Sainte-Agathe-des-Monts, avec une toute petite frontière d'environ 300 mètres avec la municipalité de Saint-Faustin-Lac-Carré dans le coin Ouest.
71.  Le Maire Pierre Roy (Vision Saint-Adolphe) a été élu pour la première fois le 6 novembre 2005.  Cliquer ici pour voir les résultats de cette élection.  Pierre Roy est médecin omnipraticien.  Au fédéral, Saint-Adolphe-d'Howard est dans la circonscription d'Argenteuil-Papineau-Mirabel.  Le député est M. Mario Laframboise (Bloc québécois), lequel a été réélu lors de la dernière élection générale fédérale, le 23 janvier 2006.  Il est le député de la circonscription depuis l'élection générale du 27 novembre 2000.  Au provincial, Saint-Adolphe-d'Howard est dans la circonscription d'Argenteuil.  Le député est M. David Whissell (Parti Libéral du Québec), lequel a été réélu lors de la dernière élection générale au Québec, le 26 mars 2007.  Il est député de la circonscription depuis l'élection partielle du 1er juin 1998.  M. Whissell est ingénieur civil.
72.  Saint-Adolphe-d'Howard fait partie de la MRC des Pays-d'en-Haut (municipalité régionale de comté).  Elle fait partie du canton d'Howard et du district judiciaire de Terrebonne.  La commission scolaire francophone est la Commission scolaire des Laurentides.  La commission scolaire anglophone est le Sir Wilfrid Laurier School Board.
73.  La limite de vitesse des routes autour des rives des lacs St-Joseph et Ste-Marie est de 50 km/hAucune section n'a une limite de vitesse supérieure.

74.  La marche sur les routes autour des lacs est malheureusement difficile puisque certaines sections des routes n'ont pas ou très peu d'accotements.  Les accotements sont inexistants durant l'hiver à cause de la neige.  Le dépassement de la limite de vitesse de 50 km/h par de très nombreux véhicules nécessite une très grande prudence de la part des marcheurs.
75.  L'été et l'automne, de nombreuses personnes font des randonnées en bicyclettes sur les routes autour des lacs.  Certains font aussi tout le trajet en bicyclette entre Morin-Heights et Sainte-Agathe-des-Monts, passant ainsi par Saint-Adolphe-d'Howard.  La vitesse excessive des véhicules et l'absence d'accotements à plusieurs endroits sur la route 329 causent le même problème qu'avec les piétons. De plus, il est déplorable de constater que certains automobilistes klaxonnent exhaustivement les cyclistes (et parfois aussi les piétons) parce qu'ils les forcent à ralentir ou à se tasser à gauche.  Il n'y a malheureusement aucune piste cyclable autour des lacs à Saint-Adolphe-d'Howard et certains accotements, lorsqu'il y en a, sont beaucoup endommagés par les eaux de pluie.  Il n'est pas recommandé de circuler avec des enfants en bicyclette sur les routes de Saint-Adolphe-d'Howard.  Sachez que des projets de pistes cyclables, notamment au lac Sainte-Marie, ont été abandonnés suite à l'opposition de quelques citoyens parce qu'ils y voyaient une atteinte à la quiétude autour de leur propriété!!!
76.  La Sûreté municipale de Saint-Adolphe-d'Howard a été créée le 7 février 1955 mais a été abolie le 25 avril 2002.  La police municipale a alors été remplacée par la Sûreté du Québec, qui a un poste à Saint-Sauveur et un poste secondaire à Sainte-Agathe-des-Monts.  Malheureusement, la surveillance routière au niveau de la vitesse des véhicules est très faible, pour ne pas dire presque inexistante, sauf peut être à l'entrée sud du village, à cause du manque de policiers.  C'était très différent à l'époque de la police municipale de Saint-Adolphe-d'Howard.  Il y avait même en 2002 des sites Web avec des avertissements faits par des automobilistes incitants leur autres à faire attention aux opérations radar sur les routes autour des deux lacs, en particulier à la portion de la route 329 au Nord du lac St-Joseph.  Voir aussi la rubrique 114 pour d'autres informations sur la Sûreté du Québec.
77.  Il n'y a aucune école primaire ou secondaire à St-Adolphe-d'Howard.  Les élèves et les étudiants doivent se rendre dans les villes avoisinantes, en particulier à Sainte-Agathe-des-Monts ou à Morin-Heights.  L'école primaire de la municipalité (le collège Saint-Adolphe) a été fermée durant les années soixante-dix et sert aujourd'hui de centre récréatif.
78.  Il n'y a pas d'aréna ou de piscine municipale, intérieure ou extérieure, à Saint-Adolphe-d'Howard.  Il y a cependant des tennis extérieurs pour l'été et une grande patinoire extérieure pour l'hiver.  Le camp de vacances Pripstein's camp Mishmar au lac des Trois-Frères disposera d'une patinoire intérieure sur son site en 2008.  Le camp possède déjà une piscine intérieure, à l'usage de ses campeurs.  La piscine intérieure publique la plus proche se trouve à la Polyvalente de Sainte-Agathe-des-Monts (centre sportif Sainte-Agathe).  On y trouve aussi un aréna.  Cliquer ici pour des informations. 
79.  Le premier téléphone a été installé au village de Saint-Adolphe-d'Howard en 1928.  Il a fallut attendre en 1947 pour l'arrivée de l'électricité grâce à la Gatineau Power.
80.  Il n'y a plus aucune industrie manufacturière dans la municipalité.  La dernière a été une usine de fabrication de petits chalets, qui a fermé en 2006.  Il n'y a également plus d'agriculture, la terre étant trop maigre pour donner de bons rendements.  Il faut cependant noter la présence de quelques érablières.
81.  Il y a eu deux tremblements de terre à Saint-Adolphe-d'Howard d'une bonne intensité au cours des dernières années.  Les deux épicentres étaient situés presque au même endroit, à la limite ouest de la municipalité, tout juste au Nord du lac Misère.  Ces endroits sont à environ 6,5 km du village, tout au bout de la Montée Sauvage.  Le premier a eu lieu le 14 mars 1996 et était d'une magnitude de 4,4 à l'échelle Richter.  Le second a eu lieu le 24 mai 1997 et était d'une magnitude de 4,3 à l'échelle Richter.  Cliquer ici pour des informations.   Les épicentres peuvent aussi être vus sur Google Earth, avec un zoom rapproché et en sélectionnant les options appropriées.
82.  Lors de la dernière ère glacière, Saint-Adolphe-d'Howard était entièrement recouvert par plusieurs kilomètres de glace, comme presque tout le Québec d'ailleurs.
83.  Un livre a été écrit sur l'histoire de Saint-Adolphe-d'Howard pour le centième anniversaire de sa fondation, en 1983.  Ce livre de Paul-Émile Guilbert est intitulé "Le Présent du passé : Saint-Adolphe-d'Howard, 1883-1983 : histoire et famille"
84.  "Saint-Adolphe" est a été moine, puis a été évêque de 1216 à 1224 à Osnabrück en Allemagne.  On le fête le 11 février.  Cliquer ici pour les informations.  Il est à noter qu'il y a aussi un autre Saint-Adolphe, lequel était évêque au 8e siècle.  Cliquer ici pour des informations sur la toponymie pour Saint-Adolphe-d'Howard (lien vers la Commission de toponymie du Québec).
85.  Saint-Adolphe-d'Howard n'a qu'un seul code postal (J0T 2B0) pour toutes les adresses.  Il y a un bureau de poste dans le village.  Il faut louer une case postale pour recevoir le courrier.  L'accès aux cases postales du bureau de poste est possible en dehors des heures d'ouverture en achetant la clé qui donne accès au vestibule où elles sont situées.
86.  Il y a une paroisse appelée "Saint-Adolphe-de-Dudswell" près de East Angus en Estrie.
87.  Saint-Adolphe-d'Howard a comme code régional le "819", sauf certains secteurs dans la partie Sud, incluant l'ancienne base militaire au Lac St-Denis et et la plupart des résidences du domaine Flamingo, qui sont dans le "450".  Les numéros de téléphone locaux dans la partie Nord débutent par "327" (819-327-xxxx).  La composition à dix chiffres est obligatoire pour les numéros locaux.  Les numéros de téléphones sans interurbains inclus aussi ceux qui débutent  par "321", "323", "324", "326" et "507". 
88.  La municipalité est desservie par le câblodistributeur Cogeco.  L'accès Internet haute vitesse et la télé numérique est disponible autour des deux lacs.
89.  Le Club vidéo du Village offre un excellent choix de films et de jeux.  Il mérite amplement d'être encouragé.  Toutefois, si un film ou un jeu n'y est pas disponible, il y a un Superclub Vidéotron à Sainte-Agathe-des-Monts.  Les films ou les jeux loués peuvent ensuite être rapportés au dépanneur à l'entrée Sud du village de Saint-Adolphe-d'Howard, dans la boîte prévue à cet effet à l'intérieur.
90.  Il y a quelques restaurants dans la municipalité, tous étant situés dans le village.  Voir notamment l'Auberge Leda.  Aucun de ces restaurants ne fait partie d'une chaîne et aucun restaurant n'est directement accessible en bateau.  Le Resto-Pub Motel St-Adolphe offre la livraison.  Il est aussi possible de se faire livrer des repas qui proviennent de l'une des chaînes de restaurants situés dans des villes voisines, notamment Sainte-Agathe-des-Monts.  Il peut y avoir cependant de frais supplémentaires.
91.  On peut voir autour des lacs St-Joseph et Ste-Marie plusieurs mammifères.  On y trouve notamment le castor, la loutre, le rat musqué, l'écureuil, le tamia (suisse), le chevreuil, le renard, le coyote, le raton laveur, la mouffette, la taupe, la souris (mulot ou autres petits rongeurs similaires), la marmotte, le lièvre, le lapin, le vison d'Amérique, le pékan et la chauve-souris.  Plus loin dans la forêt, il y a aussi l'orignal, l'ours noir, le loup, le lynx et le porc-épic d'Amérique.
92.  Les chauves-souris peuvent être aperçues l'été en toute fin de journée et la nuit, alors qu'elles volent au-dessus de la surface des lacs pour manger les insectes.  Il est assez facile de les voir avec une lampe de poche du bout d'un quai.  Il est cependant rare d'en voir plus d'une à la fois.
93.  Certaines personnes racontent que les pékans mangeraient des chats domestiques qui sont à l'extérieur la nuit dans la forêt.  Selon d'autres sources, ceci ne serait qu'une légende "urbaine".  Quoiqu'il en soit, il est illégal de tuer les pékans sur son terrain mais il est possible de les faire trapper à l'automne.  Les pékans seraient cependant difficile à apercevoir.
94.  Comme partout dans les Laurentides et ailleurs au Québec, le moindre petit trou peut permettre aux mulots d'entrer dans les maisons, surtout à l'automne lorsque le sol commence à geler.  La région n'est pas épargnée.  Les mulots peuvent passer plusieurs semaines sans boire ni manger dans les greniers et les murs des maisons.  L'été, les mulots sont souvent dans les anciens trous des taupes dans le sol et mangent les racines des plantes, contrairement aux taupes qui mangent des vers, en particulier les vers blancs, et ne touchent pas aux plantes.  Les taupes n'aiment pas les bruits de carillons éoliens et ceci suffit parfois à les éloigner des terrains autour des maisons.  D'un autre côté, les taupes mangent les vers que d'autre animaux, tels que les moufettes et les ratons laveurs, pourraient venir déterrer en créant davantage de dégâts sur les terrains...
95.  Outre les poissions, les oiseaux, les insectes et les mammifères aquatiques, on trouve dans les lacs des grenouilles, des moules et aussi des écrevisses.  Les tortues sont présentes dans la région mais sont rares.  Il en va de même pour les couleuvres, que l'on trouve essentiellement dans la forêt.  Dans les lacs St-Joseph et Ste-Marie, aucune méduse d'eau douce n'a été signalée à ce jour, mais leur présence a été confirmée au lac en Coeur, situé dans la municipalité (source:  FAPEL).  Les méduses d'eau douce sont inoffensives pour l'humain. (source: FAPEL).  Note:  Le site Web de la FAPEL n'existe plus depuis l'automne 2007.
96.  La présence de plusieurs castors dans les lacs fait en sorte qu'il est impératif de protéger les arbres à bois tendre, tels que les bouleaux, les frênes et les saules arbustifs, sur le bord des berges et même plus loin sur les terrains riverains.  Ceci complique le reboisement des berges et peut être très frustrant lorsque l'on voit les restes de ses beaux arbustes qui ont coûté beaucoup de dollars flotter sur l'eau...  Mieux vaut planter quelque chose d'indigène qui a fait ses preuves, comme par exemple le Myrique baumier, ou s'adresser à une entreprise spécialisée, telle que la Pépinière rustique de Saint-Adolphe-d'Howard.
97.  L'hiver, en particulier lorsque la couverture de neige est importante, les chevreuils peuvent manger le feuillage des cèdres qui sont à leur portée.  Ceci explique le fait que beaucoup de cèdres autour des lacs sont dégarnis au bas.
98.  Les loutres et les rats musqués creusent dans trous dans les caissons de styromousses sous les quais pour se faire des nids entre le plancher des quais et le dessus des caissons.  Ces animaux aiment beaucoup les moules et peuvent laisser une grande quantité de coquilles vides autour des quais.  Ces coquilles vides peuvent être très coupantes et il est alors nécessaire de les enlever pour la baignade.  L'utilisation de caissons étanches en plastique pour faire flotter les quais coûte plus cher mais évite ce problème.
99.  Il y a de nombreuses espèces de canards sur les lacs.  Il arrive souvent de voir une mère et ses petits.  Il faut cependant ne jamais les nourrir et malheureusement, malgré les campagnes d'éducation et de sensibilisation à ce sujet, certaines personnes persistent à le faire.  Les canards augmentent considérablement la pollution des lacs de baignade, tant au niveau des coliformes contenus dans leurs fientes qu'un ver microscopique (le cercaire) qui peut créer des problèmes cutanés chez l'humain (dermatite du baigneur, appelée parfois dermite du baigneur).  Il ne faut donc pas les attirer inutilement.  Pour plus d'informations,  pour consultez un tableau explicatif à ce sujet préparé par le Réseau du suivi du milieu aquatique de la Ville de Montréal - cliquer ici pour consulter une copie locale (ou cliquer ici pour voir l'original sur leur site Web).  Nourrir les goélands, chose insensée qui a déjà été vue sur les lacs (!), garde ces oiseaux au-dessous des lacs durant tout l'été.  Or, les fientes de goéland contiennent des immenses quantités de coliformes fécaux, ce qui diminue grandement la salubrité de l'eau et augmente les risques de maladie chez l'humain, en particulier la gastroentérite.
100.  Comme ailleurs dans les Laurentides et presque partout au Québec, les chevreuils et les orignaux peuvent se trouver sur les routes à tout moment ou encore surgir de la forêt pour traverser la route, surtout à la fin mai et au mois de juin, alors que les animaux cherchent à fuir les nombreux insectes dans la forêt.  Malheureusement, plusieurs accidents avec des véhicules routiers surviennent chaque année.
101.  Les amateurs d'horticulture doivent noter qu'il peut y avoir du gel au sol la nuit à Saint-Adolphe-d'Howard jusqu'au début de l'été, plus particulièrement jusqu'à la pleine lune de juin (vers la Fête des pères).  Il faut donc être patient avant de planter des annuelles dans les plates-bandes.  La région de Saint-Adolphe-d'Howard est une zone 3B.
102.  Au solstice d'été (généralement le 20 ou 21 juin, selon les années), le soleil se lève à Saint-Adolphe-d'Howard vers 5h05 et se couche vers 20h50 (HAE).  Le jour dure donc environ 15 heures 45 minutes.  Le soir, il fait généralement complètement noir environ 30 minutes après le coucher du soleil.  Le soleil se couche plus tôt que 20h30 à partir du 30 juillet.  Au solstice d'hiver (généralement le 20 ou 21 décembre, selon les années), le soleil se lève à Saint-Adolphe-d'Howard vers 7h35 et se couche vers 16h13 (HNE).  Le jour dure donc environ 8 heures 38 minutes.
103.  La Caisse populaire Desjardins de Saint-Adolphe-d'Howard a fermé ses portes le 31 octobre 2007 et les services ont été transférés à Sainte-Agathe-des-Monts.  Le guichet automatique toutefois demeure en place et une navette pour le transport des clients est disponible à certaines dates (voir l'affiche à ce sujet sur la porte de l'édifice ou au dépanneur Robert Gauthier).  La municipalité prévoit racheter l'édifice et y déménager la bibliothèque, laquelle est présentement située au sous-sol de l'Hôtel de Ville. 
104.  Il y a un comptoir de livraison Sears à la pharmacie Lucie Savard, au coeur du village.  La pharmacie dispose également d'une borne informatisée pour imprimer les photos d'appareils numériques.
105.  Il y a un comptoir des messageries Purolator au vidéo du village depuis août 2007.  Il est possible d'y faire livrer ses colis et de venir les chercher plus tard.
106.  Une élection partielle a eu lieu le 16 septembre 2007 afin de combler un siège vacant au conseil municipal de Saint-Adolphe-d'Howard suite au départ du conseiller Yves Trempe.  Cette élection opposait deux candidats indépendants, à savoir Diane Corriveau et Pierre Lauzon.  C'est Mme Corriveau a été élue par une majorité de 63 voix (561 votes pour Mme Corriveau contre 498 pour M. Lauzon).  Le 9 avril 2008, Diane Corriveau avait annoncé qu'elle comptait démissionner lors de la prochaine réunion du conseil municipal prévu durant la semaine du 14 avril 2008.  Cliquer ici pour consulter sa lettre adressée aux citoyens de Saint-Adolphe-d'Howard à ce sujet (site Web de st-adolphe.info).  Le 18 avril 2008, Diane Corriveau faisait savoir que sa démission sera effective en novembre 2008 pour éviter la tenue d'une élection partielle (une élection partielle n'est pas requise si une démission a lieu à moins de 12 mois des élections générales, lesquelles sont prévues pour novembre 2009).
107.  Un référendum a eu lieu le 16 septembre 2007, en même temps que l'élection partielle municipale, au sujet d'une taxe spéciale pour aider le centre de sports Mont-Avalanche, lequel était en situation difficile suite au manque de neige en décembre 2006.  Au total, 734 citoyens ont dit oui à ce projet, contre 321 non.  Les citoyens y étaient donc favorables à près de 70%.  La municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard va ainsi imposer sur trois ans, soit de 2008 à 2010, une taxe spéciale de 10$ par unité de logement pour aider le centre dans ses opérations.  Cette aide annuelle sera donc de l'ordre de 95 000$.  Cliquer ici pour accéder au site Web du Mont-Avalanche.
108.  Aucun lac de Saint-Adolphe-d'Howard n'a été mis sur la liste des lacs affectés par les cyanobactéries (algues bleu-vert) durant la saison estivale 2007.  Les analyses effectuées aux deux plus grands lacs, à savoir les lacs St-Joseph et Ste-Marie, démontrent notamment des taux de phosphore et d'azote qui sont excellents.  Voir notamment les résultats de août 2007 (site Web de l'APEL Ste-Marie).  Nonobstant ces bons résultats, les riverains doivent demeurer vigilants et mettre en oeuvre tout ce qui est recommandé pour prévenir les fleurs d'eau de cyanobactéries (reboisement des rives, réduction des phosphates dans les eaux usées, élimination des fertilisants sur les pelouses, etc).  Il faut noter que des fleurs d'eau de cyanobactéries auraient été vues à quelques endroits sur les lacs St-Joseph et Ste-Marie durant une journée de semaine en août 2006. 
109.  Il y a une collecte de matières recyclables le mercredi aux deux semaines dans la municipalité. Les matières recyclables (papier, carton, métal, plastiques et verre) doivent être placées dans un grand bac vert fourni à cet effet et dont dispose chaque résidence.  Il n'y a cependant pas de collecte de matières composables comme dans certaines autres municipalités des Laurentides.  Les déchets sont ramassés le mercredi aux deux semaines, en alternance avec les matières recyclables, sauf l'été (juin, juillet et août), où les déchets sont ramassés à tous les mercredis.  Cliquer ici pour l'horaire 2008.   Il n'y a pas encore de bacs de plastique pour les déchets (bacs noirs), les déchets devant donc être placés dans des poubelles étanches ou des bacs de bois pour être hors de la portée des animaux. La municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard dispose de son propre dépotoir, appelé "Éco-Centre", et qui est géré par la municipalité.  Il est situé près de l'entrée sud du village (1440, chemin du Village).  L'accès est réservé aux résidents avec preuve de résidence.  L'été (1er mai au 31 octobre), il est ouvert les mardi, jeudi et samedi, de 10h à 12h et de 13h à 16h.  L'hiver (1er novembre au 30 avril), il est ouvert les mardi, jeudi et samedi de 13h à 16h.  Il est possible d'y déposer des matériaux secs (déchets de construction et branches) au coût de 10 $ par mètre cube.  Les coupons doivent être achetés à l'avance à l’hôtel de ville ou au dépanneur Robert Gauthier, à l'entrée Sud du village.  Il n'y a pas de frais pour déposer à l'Éco-Centre les anciens électroménagers, les peintures domestiques (dans leurs contenants d’origine), les huiles usagées, les filtres à l’huile et les contenant d’huile, ainsi que les feuilles en vrac ou les rognures de gazon.  En contrepartie, il n'y a pas de collecte des gros objets devant les résidences à certaines journées, comme dans certaines autres municipalités.  Voir la page des Travaux publics sur le site Web de la municipalité pour d'autres détails - cliquer ici.
110.  L'église actuelle de Saint-Adolphe-d'Howard, située au coeur du village et près du lac Saint-Joseph, fut inaugurée en août 1914.  Cliquer ici pour des photos et des détails à son sujet.  Elle a été construite par Louis Corbeil au coût de 6000$.   La charpente de l'église est entièrement faite en bois.  Cette église est surtout caractérisée de l'extérieur par son toit et son clocher bleu.  Il s'agit d'une église catholique.  Les messes ont lieu le samedi à 17h00 et le dimanche à 10h30.  Le cimetière se trouve à environ 120 mètres à l'est de l'église.  Il n'y a plus de curé résident et le presbytère a été transformé en musée (musée du patrimoine), en 1983.  Cliquer ici pour des informations sur le musée.  Le musée est ouvert l'été ou sur réservation - (819) 327-2711.
111.  Le point le plus haut en altitude à Saint-Adolphe-d'Howard est la montagne où est située l'antenne de télécommunication au Nord du lac Saint-Joseph et dont l'accès se fait par le chemin Massie (à la droite du Spa d'Howard).  Ce point est tout juste sous les 600 mètres au-dessus du niveau de la mer.  La résidence qui se trouve presque au sommet de la montagne de la tour de télécommunication est probablement l'une des plus hautes en altitude des Laurentides.  Il est à noter que la hauteur de 1966.8 pieds mentionnée à la page du mois d'avril du calendrier 2008 de la municipalité correspondrait plutôt à ce sommet et non à celui de l'ancienne station de radar du Lac Saint-Denis, qui a plutôt une élévation d'environ 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.  À titre comparatif, le Mont Tremblant a une élévation au sommet d'environ 843 mètres au-dessus du niveau de la mer.  Le sommet du Mont Tremblant n'est donc plus haut que du sommet de la montagne la plus haute de Saint-Adolphe-d'Howard d'un peu plus de une fois et demie la dénivellation de la station Mont Avalanche (165 mètres entre la base et le sommet de la montagne).  Le sommet du Mont Avalanche est à environ 500 mètres au-dessus du niveau de la mer.
112.  Plusieurs scieries, aujourd'hui disparues, ont longtemps pollué les lacs Saint-Joseph et Sainte-Marie avec des résidus de bois, les jetant directement dans l'eau comme c'était coutume de le faire il y a plusieurs décennies.  Ces scieries étaient situées sur les berges.  L'une d'elles était même au coeur du village, près de ce qui est maintenant la plage en face du chemin du Mont Avalanche.  Le quai de béton s'y trouve toujours.  Dans l'eau, les résidus de bois sont très lents à décomposer et on pourra encore les voir au fond de l'eau et sur les plages durant de nombreuses décennies.
113.  L'un des grands domaines de Saint-Adolphe-d'Howard est présentement à vendre par Sotheby's.  Il s'agit du domaine Birchwild, situé dans la partie Sud de la municipalité et qui englobe les lacs Castor et Murray.  Il appartient présentement à la famille Hodgson.  Un site Web a été créé pour la vente de ce domaine - cliquer ici.  Le domaine est à vendre en deux sections.
114.  La Sûreté du Québec possède des embarcations motorisées et effectue de très nombreuses visites sur les lacs St-Joseph et Ste-Marie à la demande spécifique du conseil municipal de Saint-Adolphe-d'Howard (voir d'ailleurs à ce sujet un communiqué de presse de juin 2007 - cliquer ici).  Au cours de la saison 2007, la Sûreté du Québec a fait 12 visites sur les lacs St-Joseph et Ste-Marie sur les 25 sorties nautiques effectuées au total dans la saison sur l'immense territoire couvert par le poste de Saint-Sauveur, qui comprend pourtant plusieurs centaines de lacs dont plusieurs dizaines sont des lacs navigables.  En tout, 35 embarcations ont été interceptées en 2007 pour fin de vérification sur ces deux lacs et 12 constats d’infraction ont été émis, la majorité des infractions constatées étant relatives à des équipements obligatoires manquants (ex : veste de flottaison).  Quelques-unes ont été émises pour l’absence de vigie lors de remorquage sur pneumatique.  La Sûreté du Québec considère qu'en général, la sécurité sur les lacs St-Joseph et Ste-Marie est bien respectée.  Elle considère aussi que des restrictions additionnelles à la navigation ne sont pas nécessaires.
115.  Du haut du Mont Avalanche, lorsque l'on est dans la piste Le Canon Haut ou Le Pic, on peut voir par temps clair le Mont Blanc (et ses pistes de ski durant l'hiver), situé à Saint-Faustin-Lac-Carré.  On ne voit cependant pas le Mont Tremblant (situé à 33 km) car il est caché par les montagnes.  Pour apercevoir le Mont Blanc, il faut regarder à l'horizon en direction du bout du lac Saint-Joseph où est situé le Spa d'Howard, ce qui correspond au Nord magnétique.  Le Mont Blanc est à environ 18 km.  La partie dégagée à droite du Mon Blanc (et qui apparaît comme blanche durant l'hiver) est le passage pour des lignes électriques haute tension près de la route 117.
  
Vous constatez des erreurs, des omissions ou des imprécisions dans les informations?  N'hésitez pas à communiquer avec nous.  Cliquer ici.  Veuillez noter cependant que toutes les informations ne sont données qu'à titre indicatif seulement.  L'ordre des sujets ci-dessus n'a aucun rapport avec leur importance.

Dernière mise à jour de la page:  30 juillet 2008